"Être" désapprend

alain brunache

Être ne s'apprend pas,

Être ne s'apprend pas car c'est un état naturel toujours présent.

Souvent caché derrière des agitations de surface,

                Être se dévoile, au demeurant, en certaines circonstances.

                Quand Être apparait en conscience,

                Il a pour conséquence le désapprentissage.

  

                Être désapprend la croyance en la nécessité de l'effort ;

                Être désapprend la croyance en l’existence de l’acte volontaire ;

                Être désapprend la croyance en mon pouvoir sur la vie ;

                Être désapprend la croyance en l'existence du temps ;

                Être désapprend la croyance en l’hostilité de l’adversité ;

                Être désapprend à ne pas Être.

  

                En fin de compte,

                Être contraint à la totale pauvreté.

                Il dépossède le moi de son bien illusoire,

                Et révèle la lumière qui sous-tend toute chose.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Yannick (dimanche, 26 mai 2013 09:08)

    Je découvre ton blog. Avec joie.

  • #2

    Brunache Alain (lundi, 27 mai 2013 08:47)

    Je m'en réjouis Yannick

  • #3

    Françoise (jeudi, 29 août 2013 19:53)

    j'ai adoré ce poème et je voudrais le mettre sur mon face book, serais tu d'accord ?

  • #4

    Brunache Alain (vendredi, 30 août 2013 09:04)

    Bonjour Françoise,
    Oui, fais donc ! Ta proposition m'honore...
    Avec joie,
    Alain