Malin le Malin !

alain brunache

Voyez comment le mental est habile. 

Il arrive à rendre crédible la théorie selon laquelle il n’est point d’unité.
Il me persuade que je suis la prime origine de ce qui m'habite, c'est à dire que je suis responsable, méritant ou coupable...
Dans un excès de zèle peut-être pourrait-il  me convaincre que la feuille n'émane pas de l'arbre et qu'elle n'est pas en lien avec la terre, l'eau et le soleil.

En labeur sans relâche, oserait-il également proclamer que la feuille n'a pas la légitimité d'être ce qu'elle est ?

 

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Forestine (dimanche, 02 juin 2013 15:04)

    Bonjour!
    Il y a des choses qui ont besoin d'éclaircissements ... Je ressens ce que vous dites mais j'arrive pas l'expliquer aux autres... Qd je parle à ma mère de l'absence de personne derrière nos actions elle rigole .. Elle me dit " mais alors je vais rester sur ma chaise a rien faire puisqu il n'y a personne....
    Je m'intéresse bcp à la non dualité mais ce problème de l action ou choix faits sans personne n'est pas très claire :(
    Merci pour votre blog..

  • #2

    Brunache Alain (lundi, 03 juin 2013 11:37)

    Bonjour Forestine,
    Ce que vous partagez fait écho en moi et voici mon point de vue :
    Tenter d’échanger par les mots notre plus intime réalité spirituelle avec des « personnes » ayant les mêmes dispositions d’esprit peut s’avérer fécond. Toutefois, personne n’ayant exactement les mêmes systèmes de représentations, cela peut aussi déboucher sur des confrontations, si une profonde écoute n’opère pas en l’instant.
    En ce qui concerne la tentative de décrire notre expérience non duelle à des gens qui n’y portent pas un intérêt particulier, même si il s’agit de parents ou de proches, c’est la plupart du temps voué à l’échec car la réalité ou les croyances que vous êtes en train d’énoncer viennent remettre en question le sens de la séparation auquel vos interlocuteurs sont identifiés et farouchement attachés. Vous pouvez alors vous faire mal car c’est l’expression de votre précieuse intimité qui se trouve incomprise et niée.
    Action, choix et libre arbitre : Rester sur une chaise à ne rien faire ne nous appartient pas. Certains jours vous serez alitée par la maladie et d’autres jours vous serez habitée pas une incroyable énergie. Personne pour faire ou pour choisir ne signifie pas qu’aucune action ou choix n’opère. Personne pour faire ou pour choisir, veut dire que l’action et le choix sont le fruit d’une insondable chaine de causes à effets dont vos pensées font partie. Par moments vous réalisez simplement que ce qui se produit en vous maintenant (comprenant action, choix, pensées, sensations, émotions, etc…) ne vous appartient pas et est vraisemblablement le résultat d’une énergie de vie à l’œuvre depuis le bigbang et peut être avant. La croyance en l’existence d’un « moi séparé» s’évanouie alors et il se dévoile votre lien et votre identité avec le règne indescriptible du silence de la vastitude et de la paix.
    Merci,
    Bien à vous,
    Alain

  • #3

    Francyne (mardi, 04 juin 2013 01:12)

    "Je" réagis à votre réponse ci-dessus Alain :" échanger avec des -personnes-ayant la même disposition d'esprit peut être fécond"... en quoi ? Pour conforter leurs ressentis ? Pour les éclairer ? Pour témoigner aussi ? Comment et pourquoi échanger ou transmettre par des mots ce qui semble, aux dires de tous les " éveillés " que je lis sur tous les blogs de non dualité, in-dicible ?
    Pour " ma"part, je voyage... un jour dans la voie progressive sécurisante, un autre dans la voie directe insécure...je ne fais en fait que suivre " celà" qui m'appelle au jour le jour, consciente que ce n'est que ma pensée qui voyage, " celà" restant toujours en arrière-plan.. le re-tournement se fera ou pas...encore, je suis dans l'attente sans attendre !
    Merci pour votre site et blog que je viens de découvrir...à l'occasion de mes voyages.

  • #4

    Brunache Alain (mardi, 04 juin 2013 08:44)

    Bonjour Francyne,

    Permettez-moi une réponse qui ne répond pas directement à vos questions.

    Vous dites : « " celà" restant toujours en arrière-plan.. le re-tournement se fera ou pas...encore, je suis dans l'attente sans attendre ! »

    Puisse t'il vous être donné un moment où vous tombiez dans UNE TOTALE CONFIANCE EN CE QUE VOUS ÊTES afin que vous réalisiez que "cela" que vous attendez sans attendre est BEAUCOUP, BEAUCOUP PLUS PROCHE DE VOUS que vous ne le sentez actuellement.

    Fraternellement,
    Alain

  • #5

    forestine (mardi, 04 juin 2013 13:24)

    Merci Alain, votre réponse m'éclaircit et j'apprécie votre manière claire et précise de répondre à ce type d'interrogations.. ce qui n'est pas le cas de certains satsangs...
    Une joyeuse journée à vous!

  • #6

    Brunache Alain (lundi, 10 juin 2013 16:30)

    Merci Forestine...

  • #7

    Véroniquetamtam (mardi, 28 juin 2016 21:04)

    Bonjour Alain,
    je pensais a vous et en tapant votre Nom, je vous retrouve! j’étais ancienne élevé dans une école de Pessac, et vous m'avez enseigné quelques temps les percussions.
    depuis décembre 2010, ma vie à complétement changé, et je suis une femme épanouie, restaurée, née de nouveau...
    j'espère que vous aussi, vous allez bien et que votre famille se porte bien.
    ayez bien soin de vous et que Dieu vous bénisse.
    Véronique