Le chef d'orchestre

alain brunache

Il conduit nos actions,

Détermine nos choix.
Pourquoi ne pas faire confiance ?
Il gère nos succès, nos échecs, nos plaisirs et déplaisirs.
Le chef d'orchestre est beaucoup, beaucoup plus présent,

Que nous ne l'imaginons habituellement.
Ce n'est pas nous qui portons et sommes responsables,
Détendons-nous... 

De toute façon, son dessein nous échappe.
Laissons-nous porter …

Car en fin de compte, c'est lui qui fait!
Et maintenant,

Tranquillement,

Pourquoi ne pas desserrer les poings,

Et dans une douce confiance,

Nous laisser savourer…

L’accomplissement de son œuvre.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    jimenez.richard@orange.fr (mercredi, 05 juin 2013 20:58)

    Oui, esclave de ce qui est, je me laisse porter par les eaux. Mieux, je suis les eaux et je suis ce qui est porté. Je suis le port de moi-même, je suis vide d'autre chose que de ce qui apparait.

    Et puis je rentre de mon cabinet, en marchant, je rentre chez moi en fin de journée. Je marche simplement, c'est heureux, c'est suffisant, cela me comble. Je suis psy, je suis spi, je ne suis rien, simplement un type qui marche et que cela comble. Je compile tous les âges de moi-même, je pense aux miens avec tendresse, je suis aussi père, grand-père, l'ami, le frère...Je suis humain, et cela me suffit. Si j'avais le choix d'être Dieu ou un homme, je choisirais l'homme, point culminant de qui je suis.
    Tendresse,
    R