Aucune responsabilité

J.C.Amberchèle

Ce qui apparaît est un produit, non seulement de « mon » passé, mais du passé de l’univers entier, car cette forme humaine particulière avec un nom et certaines caractéristiques n’est qu’une apparence régionale dans une toile infinie d’apparences et, comme tel, je n’ai pas le choix et je n’ai jamais eu le choix. « Mon » comportement conditionné est visiblement le résultat d’un nombre incalculable de causes – subatomiques, atomiques, moléculaires, cellulaires, sociales, sociétales, planétaires, solaires et galactiques – le tout survenant de manière interdépendante et remontant jusqu’au commencement des temps. En fait, personne n’est impliqué – aucune entité séparée – et donc il n’y a personne à pardonner, pas de « soi » en dehors d’une confluence de pensées, d’une histoire.   J.C.Amberchele

Écrire commentaire

Commentaires : 0