Chercher...

alain brunache

J'ai cru ces dernières années que je m'étais arrêté de chercher, et me rends compte aujourd'hui que cette formulation est imprécise.

Un jour, de façon assez radicale, la conscience a cessé d'investir un but spirituel lointain et une stratégie pour l'atteindre. Cela veut-il dire que la recherche a cessé ? Non !

Force est de constater que le sentiment d'incomplétude se présente régulièrement et que cela sollicite un geste intérieur qui pourrait encore être appelé "recherche".

Ce geste à deux composantes:

Une composante verticale qui s'exprime par le renoncement immédiat de toute attente de complétude dans la manifestation. C'est un mouvement du cœur, une inclinaison amoureuse vers le Père qui fait oublier toute référence à moi, au temps et à l'acquisition de quoi que ce soit dans le monde. ‘‘Je’’ se fond, ‘‘je’’ se perd, ‘‘je’’ se décrispe, s'élargit jusqu'à perdre toute limite. Le cœur, vulnérable, s'abandonne alors dans les bras de l'Aimé ayant perdu toute prétention et objet à défendre.

La deuxième composante est plus horizontale. Elle tient compte du temps et a avoir avec la liberté de laisser l'expression de l'être, de l'élan premier propre à ma personne, se manifester dans le monde. Ici, le projet a sa place, l'espoir a sa place et le désir d'aimer a sa place.

La combinaison des deux composantes du geste m'autorise un sentiment de simplicité et une humanité active dégagée de la dictature inhérente à l'obligation d'atteindre mes objectifs.

La recherche est moins mentale, elle s'incarne d'instant en instant dans le monde en toute soumission à l'autorité du plus vaste.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Michel Tardieu (dimanche, 06 avril 2014 02:40)

    Au fond, ce n'est pas la recherche qui s'arrête, c'est juste le chercheur qui a disparu...
    Je l'ai illustré il y a peu par cette maxime qui ne se prend pas trop au sérieux :
    «Le «Pur Sujet» - la Conscience, la Présence - ne cherche rien, il se contente de trouver, et ça l'amuse beaucoup !»
    Cordialement :)

  • #2

    Brunache Alain (dimanche, 06 avril 2014 19:04)

    Oui Michel,
    Merci pour cette reformulation concise,
    Cordialement