Céleste terrien

alain brunache

J'ai crainte pour demain,

Je baigne dans l'absolue présence.

 

Je porte un mal-être archaïque,

Je suis fondamentalement tranquille.

 

Je suis enfermé dans l'étroite frontière de ma personne,

Je suis plus vaste que l'univers.

 

Je bâtis pour améliorer,

Je vois qu’il n’est de ‘‘je’’ qui fasse.

 

Je n'aime pas grand monde à commencer par moi-même,

Mon cœur déborde d'espace pour tous...

 

Voilà ce qui me traverse,

Deux niveaux apparemment inconciliables.

Pourtant, je n'ai goût d'en écarter un pour privilégier l'autre.

Ils peuvent même s'exprimer dans le même instant,

Créant un paradoxe qui m'invite au silence...

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Francyne (jeudi, 26 juin 2014 20:13)

    Contente de te retrouver cher Alain... vraiment !
    Mais je ne t'avais pas réellement perdu... l'écho des Tambours est toujours présent ET m'a donné envie cet été d'y adjoindre la Voix ET le Souffle !
    Merci pour ton récent post sur le "ET ", un rappel très fort et qui résonne profondément en moi..
    D'ailleurs j'ai spontanément ajouté " ET " à tes stances ci-dessus !
    Bise
    ET
    Re-Bise
    Francyne