Ma peur

Parfois je vois ma peur,

Souvent ne la vois pas.

Elle conditionne pourtant

À grands pas mes actions.

 

Elle me rend avide de sécurité,

Façonne mes gestes,

Et évite avec adresse

D’être pleinement appréhendée.

 

Mon pragmatisme n’est plus alors un présent,

Mais une manœuvre défensive,

Qui, mobilisant ma substance,

Prive mon être de sa légitime tranquillité.

Écrire commentaire

Commentaires : 0